Idée conservation de persil et autres plantes aromatiques

Pensez à déshydrater votre persil pour l’hiver.

Si vous disposez d’un déhydrateur de fruits, il n’a plus de secret pour vous. Lancez-vous aussi pour les légumes et les aromates!

Si vous n’en avez pas, vous pouvez utilisez votre four à basse température (65°).

Détaillez votre persil (chaque branche en 3 bouquets environ) en supprimant les tiges.

Lavez-le et séchez-le dans votre essoreuse à salade.

Placez le persil bien étalé sur une grille posée sur votre lèche-frites.

Le persil en ressortira d’un joli vert peu différent de sa verdeur naturelle. Il sera cassant, friable, ce qui vous permettra de la réduire facilement en miettes, voire en poudre si vous le souhaitez. Vous pourrez en saupoudrer vos plats.

Évidemment vous pouvez pratiquer de la même manière avec les autres plantes comme le basilic, les feuilles de céleri, etc…

Conservation : au sec dans un bocal fermé et comme toutes les plantes séchées,  à l’abri de la lumière.

Voici le résultat (obtenu dans un déhydrateur électrique)

Persil déshydraté

Persil déshydraté

Voici ce que donne un bouquet de persil

Voici ce que donne un bouquet de persil


Martine